DUIK, LE LOGICIEL LIBRE, DEUX ANS PLUS TARD…

 

niveau débutant | durée 0’51″37

Deux ans après la première conférence sur le sujet pendant l’événement Duik 15, Duduf revient sur la notion de logiciel libre (et gratuit) à travers l’exemple de Duik, pour partager l’évolution de ses réflexions sur le sujet.

• Petit retour sur l’histoire de Duik.
• Qu’est ce qu’un logiciel libre ?
• Comment financer la gratuité ?

A noter, une formation Duik officielle pour les débutants est disponible ici.

Cette conférence exceptionnelle a été filmée lors de l’événement Duik 16 à Lille le 8 avril 2017.

Elle est également disponible en version chapitrée sur le site tuto.com

Une réflexion au sujet de « DUIK, LE LOGICIEL LIBRE, DEUX ANS PLUS TARD… »

  • Bonsoir Nico Duduf,

    J’ai pris le temps de suivre ton intervention indiscutablement sympathique et instructive, et je me permets un petit commentaire.

    Si on ne peut qu’adhérer à ta plaidoirie pour le logiciel libre et toute la dimension de partage qui va avec, on se dit qu’à un moment, on ne peut pas malheureusement vivre indéfiniment dans un modèle de partage total. Je tente de m’expliquer.

    Même si ton projet de crawfunding dédié voyait un jour… le jour, il ne permettrait probablement pas de générer un revenu constant et suffisant pour envisager de produire les revenus d’un projet de vie à plus long terme, et permettre par exemple, d’assumer les charges d’une familles ou celles d’une entreprise avec ses salariés et ses investissements.

    Sans te métamorphoser en vampire du logiciel à l’instar d’Adobe et cie, je pense que tu peux amener ton projet sur un terrain beaucoup plus commercial sans la moindre honte et dans tous les cas, tes revenus « supplémentaires » liés à la « survente » de tes licences te permettront d’envisager sereinement beaucoup plus de nouvelles aventures pros, sans prendre le risque de basculer dans une forme de bricolage qui à mon grand regret, est encore beaucoup trop aujourd’hui, la signature des développeurs français sans financement sérieux, et enfin, d’assurer la pérennité de tes logiciels pour tous les utilisateurs qui leur consacre(ront) un temps d’apprentissage important.

    Loin de moi l’idée de te faire la leçon, et je reste tout à fait admiratif de ta démarche, mais pour ma part, qui suis un graphiste utilisateur plutôt avancé (surtout en âge), j’ai dû trouver, et ça continue encore, les moyens de faire vivre ma famille et accessoirement, payer les études supérieures de mes enfants, et sans avoir le génie de ce que tu développes.

    La notion de revenus est de ce point de vue, particulièrement conrête, louable et justifiée.

    Bon, désolé pour ce commentaire à rallonge, c’était juste l’état d’âme d’un soir après être tombé, un peu par hasard sur ta vidéo. Je te souhaite toute la réussite possible dans toutes tes entreprises !

    Amicalement
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.